UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Directeur général condamne le meurtre du journaliste mexicain Alejandro Xenón Fonseca Estrada

03-10-2008 (Paris)
Le Directeur général condamne le meurtre du journaliste mexicain Alejandro Xenón Fonseca Estrada
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui le meurtre du journaliste de radio Alejandro Xenón Fonseca Estrada, abattu à Villahermosa (Tabasco, Mexique) le 23 septembre alors qu’il militait contre le crime organisé.
« Je condamne le meurtre d’Alejandro Xenón Fonseca Estrada, a déclaré le Directeur général. En tant que journaliste et en tant que citoyen, Alejandro Xenón Fonseca Estrada luttait contre le crime organisé. Il a été pris pour cible parce qu’il exerçait sa liberté de parole, un droit de l’homme qui est fondamental pour la démocratie et pour l’Etat de droit ». Koïchiro Matsuura a ajouté : « Je suis persuadé que les autorités n’épargneront aucun effort pour traduire en justice ceux qui sont derrière ce crime ».

Alejandro Xenón Fonseca Estrada, âgé de 33 ans, présentait un programme baptisé El Padrino (Le Parrain) sur la radio locale EXA FM et militait contre le crime organisé. Avec des collègues, il placardait des affichettes contre les enlèvements quand il a été tué par des inconnus, circulant en camionnette, qui lui ont d’abord demandé ce qu’il faisait avec ses affichettes.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui dispose d’un mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. L’article 1 de son Acte constitutif déclare que l’Organisation se propose « d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir, l’Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…»
Pays/thèmes connexes

      · Mexique
      · Liberté de la presse : Archives des actualités 2008
      · Mémorial UNESCO des journalistes assassinés : archives des actualités 2008
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb

Info sur les contact(s)


    Source
  • Communiqué de presse de l’UNESCO No.2008-89

Liens de référence

Ressources