UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Directeur général condamne les meurtres de Moussab al-Azzaoui, Ahmed Salem, Ihab Maad et Qaïdar Souleimane, employés iraquiens d’une télévision

25-09-2008 (Paris)
Le Directeur général condamne les meurtres de Moussab al-Azzaoui, Ahmed Salem, Ihab Maad et Qaïdar Souleimane, employés iraquiens d’une télévision
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné les meurtres de trois journalistes et d’un employé de la télévision al-Charqia, abattus à Mossoul le 13 septembre, et il a exhorté les autorités à donner la priorité à des mesures visant à protéger les médias.
« Je condamne les meurtres de Moussab al-Azzaoui, Ahmed Salem, Ihab Maad et Qaïdar Souleimane, a déclaré le Directeur général. Ces assassinats représentent une nouvelle et intolérable attaque contre le peuple iraquien qui se bat pour reconstruire son pays et établir une société démocratique. Compte tenu de l’importance de la liberté d’expression et d’un débat public éclairé pour la démocratie, je demande aux autorités de donner la priorité à la recherche de mesures efficaces pour protéger les médias ».

Selon la chaîne al-Charqia, Moussab al-Azzaoui, chef du bureau de la chaîne à Mossoul, les caméramans Ahmed Salem et Ihab Maad, et leur chauffeur Qaïdar Souleimane, faisaient partie d’une équipe qui filmait une émission à Mossoul, quand ils ont été kidnappés.

Leurs corps criblés de balles ont été découverts plus tard à proximité du lieu de l’enlèvement, d’après le Comité pour la protection des journalistes (CPJ). Les victimes avaient entre 20 et 30 ans.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui dispose d’un mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. L’article 1 de son Acte constitutif déclare que l’Organisation se propose « d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir, l’Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…»
Pays/thèmes connexes

      · Liberté de la presse : Archives des actualités 2008
      · Mémorial UNESCO des journalistes assassinés : archives des actualités 2008
      · Iraq : Archives des actualités 2008
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb