UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Directeur général se félicite de la libération au Myanmar du lauréat 2001 du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano, U Win Tin

24-09-2008 (Paris)
Le Directeur général se félicite de la libération au Myanmar du lauréat 2001 du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano, U Win Tin
U Win Tin après sa libération
© RSF
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a exprimé son « immense joie » à l’annonce de la libération par les autorités du Myanmar de U Win Tin, lauréat du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano 2001, emprisonné depuis 19 ans.
« C’est avec une immense joie que je salue la libération de U Win Tin », a déclaré le Directeur général. « En libérant U Win Tin et d’autres prisonniers, les autorités ont fait un pas, positif et sage, vers le respect de ce droit de l’homme fondamental qu’est la liberté d’expression, composante indispensable de la démocratie et de l’Etat de droit ».

U Win Tin, âgé de 79 ans, a été rédacteur en chef du quotidien Hanthawati, vice-président de l’Association des écrivains du Myanmar, et un des fondateurs de la Ligue nationale pour la démocratie, dirigée par le prix Nobel Aung San Suu Kyi qui est toujours assignée à résidence.

U Win Tin a été arrêté en juillet 1989 pour son appartenance supposée au Parti communiste du Myanmar, une organisation interdite. Frappé d’une peine de 14 ans de prison, il a été condamné en 1996 à 5 ans supplémentaires pour avoir eu en sa possession de quoi écrire, en infraction avec le règlement de la prison.

Le Directeur général de l’UNESCO a demandé à plusieurs reprises la libération de U Win Tin, en invoquant à la fois le droit à la liberté d’expression et des raisons humanitaires.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui a un mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. L’article 1 de son Acte constitutif déclare que l’Organisation se propose «d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir l’Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…»
Le Directeur général se félicite de la libération au Myanmar du lauréat 2001 du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano, U Win Tin
U Win Tin après sa libération
© RSF

Pays/thèmes connexes

      · Myanmar
      · Liberté de la presse : Archives des actualités 2008
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb