UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

Communication et information Ressources

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Directeur général de l’UNESCO condamne la violence contre les journalistes dans le conflit en Géorgie et demande le respect de la sécurité de la presse

18-08-2008 (Paris)
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné la mort de plusieurs journalistes dans le conflit qui se déroule actuellement en Géorgie et rappelle que la loi internationale oblige à respecter le statut de civil des reporters.
M. Matsuura se joint également à l’appel de Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, pour « un accès sûr et sans obstacles de tous les acteurs humanitaires aux zones affectées par des conflits ».

Dans sa déclaration, M. Matsuura fait référence à la mort du caméraman néerlandais Stan Storimans, de la télévision RTL, Alexander Klimchuk, un photo-journaliste géorgien travaillant pour l’agence de presse russe Itar-Tass et Grigol Chikhladze, également Géorgien, travaillant pour l’édition russe de Newsweek. On a aussi rapporté la mort d’un journaliste Géorgien anonyme et de son chauffeur.

« Je condamne la mort de Stan Storimans, d’Alexander Klimchuk et de Grigol Chikhladze, a déclaré le Directeur général. Je m’inquiète également profondément car des rapports parlent d’autres journalistes blessés dans le récent conflit. Dans de tels moments, il est essentiel que les autorités se conforment aux lois internationales conférant le statut de civil aux reporters de guerre. J’appelle les autorités à enquêter sur ces décès et à prendre les mesures appropriées. »

La Fédération internationale des journalistes (IFJ) rapporte que Stan Storimans a été tué le 11 août à Gori où un journaliste Géorgien anonyme a également été tué, en même temps que son chauffeur.

Alexander Klimchuk et Grigol Chikhladze sont morts alors qu’ils couvraient le conflit en Ossétie du Sud, indique le Comité pour la protection des journalistes qui rapporte également que deux autres journalistes, qui voyageaient dans la même voiture que les victimes, ont été blessés lors de l’attaque.

De plus, l’IFJ rapporte que le rédacteur-en-chef d’Expert Magazine, V.A. Fadeev, a indiqué que l’on était sans nouvelles du membre de l’équipe Vyacheslav V. Kochetkov et d’Igor V. Naidenov, un reporter de l’édition russe du magazine Reporter, depuis qu’ils avaient traversé la frontière de la Géorgie, le 9 août.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui dispose d’un mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. L’article 1 de son Acte constitutif déclare que l’Organisation se propose « d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir, l’Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…»
Pays/thèmes connexes

      · Géorgie
      · Liberté de la presse
      · Mémorial UNESCO des journalistes assassinés
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb