UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Inscription au Registre de la Mémoire du monde de la Tapisserie de Bayeux et des Archives du CICR

20-11-2007 (Paris)
Inscription au Registre de la Mémoire du monde de la Tapisserie de Bayeux et des Archives du CICR
Harold rendu aveugle par une flèche.
Détail de la Tapisserie de Bayeux
© Etat français
Des cérémonies ont eu lieu la semaine dernière pour célébrer deux nouvelles inscriptions au Registre de la Mémoire du monde de l’UNESCO : la Tapisserie de Bayeux (France) et les Archives de l’Agence internationale des prisonniers de guerre, 1914-1923 (Comité international de la Croix-Rouge).
Le dévoilement de la plaque de la Mémoire du monde au Musée de la Tapisserie de Bayeux s’est déroulé le 12 novembre en présence du maire de Bayeux. Le sous-directeur général pour la Communication et l’Information, M. Abdul Waheed Khan, qui représentait l’UNESCO à la cérémonie, a rappelé le caractère exceptionnel de cette œuvre : “La Tapisserie, ou broderie, n’est pas seulement une œuvre d’art exceptionnelle ; c’est aussi une source fondamentale pour la connaissance des modes de vie au Moyen Age. Il s’agit d’un témoignage documentaire unique qui mérite toute sa place dans le Registre de la Mémoire du monde”.

La Tapisserie de Bayeux est un témoignage documentaire qui utilise des procédés particuliers de narration et a recours au symbolisme. Elle conserve à ce jour une part de mystère, car plusieurs questions n’ont pas véritablement trouvé de réponse. Le caractère tout à fait exceptionnel de cette œuvre textile tient également à ses dimensions : 68,80 mètres de long sur 50 centimètres de haut, pour un poids de près de 350 kilos (toile d’origine et de doublage).

Les Archives de l’Agence internationale des prisonniers de guerre (AIPG), organe créé au début de la Première Guerre mondiale par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), représentent un corpus unique de données de portée internationale. Le Directeur général de l’UNESCO a confirmé la recommandation qui soulignait l’importance de ces archives pour le bien de l’humanité, en décidant de les inscrire au Registre de la Mémoire du monde. Cette inscription – la première issue d’une organisation internationale – a été célébrée le 15 novembre, juste quelques jours après le 89e anniversaire de l’Armistice qui mit fin à la Première Guerre mondiale, lors d’une cérémonie organisée au Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, à Genève, en présence du vice-président de la Confédération helvétique, Pascal Couchepin, et du président du CICR, Jakob Kellenberger.

Les archives du CICR témoignent de l’ampleur des souffrances des victimes de la Première Guerre mondiale, conflit qui a profondément bouleversé le monde moderne. L’AIPG avait pour mission de rétablir les liens familiaux entre les personnes séparées par la guerre. Elle a mené une action pionnière de protection des civils. Les archives rendent compte du travail réalisé pour humaniser les conditions de détention et permettent de suivre individuellement le sort tragique de quelque deux millions de prisonniers originaires de tous les continents.

Le CICR prévoit de restaurer et de numériser les archives d’ici à 2014 – 100e anniversaire du début de la guerre – et de les mettre à disposition sur Internet.
Inscription au Registre de la Mémoire du monde de la Tapisserie de Bayeux et des Archives du CICR Tapisserie de Bayeux
© Etat français

Inscription au Registre de la Mémoire du monde de la Tapisserie de Bayeux et des Archives du CICR Archives du CICR
© CICR
Pays/thèmes connexes

      · Registre de la Mémoire du monde
      · Abdul Waheed Khan
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb