UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

Communication et information Ressources

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Projet mondial de passage à grande échelle financé par le PIPT

09-11-2007 (Paris)
Projet mondial de passage à grande échelle financé par le PIPT
Jeunes femmes responsables
de la bibliothèque ISIS-WICCE
© UNESCO
L’UNESCO est fortement engagée dans la construction de sociétés du savoir exploitant la puissance des technologies de l’information et de la communication pour permettre aux populations d’avoir accès au savoir dont elles ont besoin pour améliorer leur vie quotidienne et s’épanouir.
Dans ce contexte, la formation à la maîtrise de l’information revêt une importance cruciale. En effet, la maîtrise de l’information permet aux gens, dans tous les domaines, de chercher, d’évaluer, d’utiliser et de créer de l’information de manière efficace pour leur développement personnel, social, professionnel et éducatif.

En septembre 2007, le Bureau du Conseil intergouvernemental du Programme Information pour tous (PIPT) a décidé de financer un projet mondial de passage à grande échelle dans le domaine de la formation à la maîtrise de l’information.

Le projet prévoit l’organisation d’une série de sept à douze ateliers régionaux de formation de formateurs à la maîtrise de l’information, qui auront lieu en 2008-2009 dans des établissements d’enseignement supérieur couvrant toutes les régions du globe. Chaque atelier doit accueillir entre 25 et 50 “formateurs-stagiaires” qui seront formés par des “animateurs experts” avec les meilleurs moyens pédagogiques disponibles.

A l’issue de la formation, les formateurs “diplômés” seront à même de proposer leurs services pour animer des formations dans tous les secteurs de la société dans les pays de leurs régions respectives. Ils expliqueront aux citoyens comment la maîtrise de l’information peut les aider à résoudre plus efficacement leurs problèmes personnels, familiaux et communautaires, qu’ils soient d’ordre social, économique ou politique.

Le financement de ce projet a pour principale motivation de soutenir et d’accélérer le mouvement mené ces dernières années par l’UNESCO et le PIPT, auquel se sont jointes d’autres organisations nationales et internationales comme la Fédération internationale des associations de bibliothécaires et des bibliothèques (IFLA), le National Forum on Information Literacy (NFIL) et la National Commission on Library and Information Science (NCLIS). Ce mouvement a pour mission de promouvoir plus largement le concept de formation à la maîtrise de l’information et de permettre au plus grand nombre de personnes de se former à la maîtrise de l’information, dans l’ensemble de la société et pas seulement dans les secteurs de l’éducation et des sciences de l’information. Dans la période 1995-2007, un nombre considérable de réunions d’experts ont été organisées au niveau international, régional, sous-régional et national, pour favoriser l’échange d’expériences, d’idées et de pratiques. En dépit de ces actions, les experts reconnaissent qu’on manque encore cruellement de formateurs qualifiés pour former tous les citoyens de tous les pays du monde à la maîtrise de l’information.

Dans la proposition du PIPT, les participants aux ateliers qui auront réussi seront chargés de former à la maîtrise de l'information les groupes-cibles suivants : les femmes ; les enfants en âge préscolaire et les jeunes, y compris les jeunes non scolarisés ; les jeunes et adultes sans emploi ou sous-employés ; les migrants et les réfugiés, notamment de pays touchés par la guerre, des troubles politiques et sociaux, ou des catastrophes naturelles ; les personnes malades ou handicapées ; les personnes âgées ; les minorités ethniques et religieuses ; et d’autres groupes défavorisés.

Un nombre important d’établissements se sont proposés pour accueillir les ateliers et participer à la promotion et la publicité du projet. Ils sont chargés (1) d’identifier, recruter et sélectionner les formateurs-stagiaires ; (2) d’identifier les animateurs expert ; (3) de s’occuper de l’organisation administrative et logistique. Un coordonnateur a été nommé dans chaque établissement pour centraliser la préparation, la mise en œuvre et la gestion des ateliers. A l’heure actuelle, les établissements en sont à la phase de préparation et de mise en œuvre.
Pays/thèmes connexes

      · Formation à la maîtrise de l'information et des médias : Archives des actualités 2007
      · PIPT : Archives des actualités 2007
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb