UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Directeur général déplore la mort au Myanmar du photographe japonais Kenji Nagai

01-10-2007 (Paris)
Le Directeur général déplore la mort au Myanmar du photographe japonais Kenji Nagai
Arrêtez de tuez les journalistes
© Derstandard
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a déploré la mort à Yangon du photographe japonais Kenji Nagai et a repris à son compte l’appel du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, à "s’engager sur la voie d’une réconciliation nationale pacifique et inclusive".
"Je soutiens totalement la décision du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, d’envoyer au Myanmar son Conseiller spécial, Ibrahim Gambari. J’appelle les autorités du Myanmar à garder la plus grande retenue et à rechercher une solution politique. Il est urgent que toutes les parties concernées dans le pays renouent d’efforts en vue d’une réconciliation nationale et qu’elles travaillent pour une transition pacifique vers la démocratie", a déclaré le Directeur général.

Critiquant le recours à la violence contre les journalistes et les manifestants, Koïchiro Matsuura a ajouté : "Je déplore la mort brutale de Kenji Nagai et appelle les autorités du Myanmar à respecter le travail des reporters quelque soit leur pays d’origine. La liberté d’expression et la liberté de la presse sont des droits de l’homme fondamentaux. Permettre aux médias d’exprimer des points de vue divers ne peut qu’aider à parvenir à la réconciliation nationale que nous désirons tous pour le Myanmar".

Kenji Nagai, âgé de 50 ans, couvrait une manifestation à Yangon pour l’agence japonaise APF le 27 septembre quand il a été abattu.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui dispose d’un mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. L’article 1 de son Acte constitutif déclare que l’Organisation se propose "d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples". Pour y parvenir, l’Organisation doit favoriser "la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…"
Pays/thèmes connexes

      · Japon
      · Myanmar
      · Liberté d'expression : Archives des actualités de 2007
      · Liberté de la presse : Archives des actualités 2007
      · Mémorial UNESCO des journalistes assassinés : archives des actualités 2007
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb