UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Signature d’un accord de fonds-en-dépôt pour le renforcement des capacités dans le domaine des TIC en Libye

04-07-2007 (Paris)
Signature d’un accord de fonds-en-dépôt pour le renforcement des capacités dans le domaine des TIC en Libye
Signature de l’accord au Siège
de l’UNESCO
© UNESCO
Le Secteur de la communication et de l’information de l’UNESCO va réaliser un projet d’un montant de 72 millions de dollars destiné à réformer les systèmes d’enseignement supérieur et de recherche scientifique libyens grâce à l’utilisation des TIC.
Au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée le 2 juillet 2007 au Siège de l’UNESCO, le Directeur général de l’UNESCO, M. Koïchiro Matsuura, et le secrétaire général du Comité populaire général de l’Enseignement supérieur de la Jamahiriya arabe libyenne, M. Abdelkabir Mohamed El Fakhrey, ont signé un accord portant sur la mise en place d’un fonds-en-dépôt auto-bénéficiaire d’un montant de 72 millions de dollars américains pour les TIC et le renforcement des capacités dans l’enseignement supérieur en Libye.

M. Musa Bin Jaafar Bin Hassan, président de la Conférence générale de l’UNESCO, ambassadeur et délégué permanent du Sultanat d’Oman à l’UNESCO, ainsi que M. Abdulsalam El-Qallali, ambassadeur et délégué permanent de la Jamahiriya arabe libyenne, assistaient à la cérémonie.

L’accord a pour principal objectif d’aider le CPG de l’Enseignement supérieur à mettre en place un projet national de renforcement des capacités dans le domaine des TIC dans la Jamahiriya arabe libyenne. Concrètement, le projet prévoit la construction d’un réseau étendu national reliant tous les campus universitaires libyens et de réseaux locaux, de centres de traitement de l’information, de laboratoires d’informatique, de salles de cours électroniques, d’applications d’infrastructure, de vidéo à la demande, de systèmes applicatifs spécifiques, de contenu éducatif en ligne, de bibliothèques numériques et de structures de production multimédia dans chaque université.

Le Directeur général s’est félicité de cette initiative qui permet d’étendre la coopération de l’UNESCO avec la Jamahiriya arabe libyenne, et plus particulièrement avec le CPG de l’Enseignement supérieur, en rappelant que l’accord est “la conclusion de discussions et de débats très fructueux entamés lors du Sommet mondial sur la société de l’information en Tunisie (novembre 2005), suite à la demande faite à l’UNESCO par le gouvernement libyen concernant la préparation d’un plan directeur portant sur l’utilisation des TIC pour réformer ses systèmes d’enseignement supérieur et de recherche scientifique”. “Ce projet ne se limite pas à exploiter les outils technologiques à des fins éducatives. Il s’agit en réalité de bâtir des sociétés du savoir partagé, qui sont la clé d’un nouveau modèle “intelligent” de développement humain durable. C’est dans cette perspective que l’UNESCO coopérera étroitement avec les autorités libyennes pour tirer pleinement parti du potentiel offert par les TIC en vue de la réforme des systèmes d’enseignement supérieur et de recherche scientifique du pays”, a ajouté M. Matsuura.

M. Matsuura a par ailleurs souligné l’importance de cet accord de fonds-en-dépot “qui incarne le concept de sociétés du savoir de l’UNESCO” et a conclu en déclarant : “Je suis convaincu que ce projet est appelé à devenir un modèle d’intégration des TIC dans les secteurs des sciences et de l’éducation, en particulier en Afrique et d’autres pays en développement”.

Dans son allocution, M. Abdelkabir Mohamed El Fakhrey, secrétaire général du CPG de l’Enseignement supérieur, a insisté à son tour sur la place prioritaire qu’accorde la Libye aux forces vices dans le domaine de la recherche et du développement, à des systèmes éducatifs de qualité, à l’éducation publique et aux infrastructures culturelles. “Ce projet ambitieux est plein de promesses, car le potentiel offert par une utilisation des nouvelles technologies dans un but déterminé ouvre de réelles perspectives pour le développement humain durable”, a déclaré M. El Fakhrey.
Signature d’un accord de fonds-en-dépôt pour le renforcement des capacités dans le domaine des TIC en Libye Signature de l’accord au Siège de l’UNESCO
© UNESCO

Pays/thèmes connexes

      · L'UNESCO au SMSI à Tunis
      · TIC dans l'éducation : Archives des actualités 2007
      · Jamahiriya arabe libyenne : Archives des actualités
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb