UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

Communication et information Ressources

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Directeur général condamne l’assassinat des journalistes iraquiens Hamid al-Duleimi et Hussein al Jaburi

26-03-2007 (Paris)
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui l’assassinat de deux journalistes iraquiens, Hamid al-Duleimi et Hussein al Jaburi. Il a également demandé des mesures visant à lutter contre les actes qui déciment les rangs des professionnels des médias en Iraq.
« Je condamne les meurtres d’Hamid al-Duleimi et d’Hussein al Jaburi », a déclaré le Directeur général. « Ces deux professionnels ont payé de leurs vies leur courage et leur détermination à faire leur devoir de journaliste dans un contexte dangereux. L’Iraq et le reste du monde ont besoin de ce courage pour que le droit de l’homme fondamental qu’est la liberté d’expression soit mobilisé au profit de la démocratie et de l’état de droit. Je demande à toutes les parties concernées d’envisager des mesures plus efficaces pour enquêter sur ces crimes et traduire les coupables en justice. Il faut absolument mettre un terme au massacre permanent de professionnels des médias en Iraq», a conclu Koïchiro Matsuura.

Selon Reporters sans frontières, les assassinats d’Hamid al-Duleimi et d’Hussein al Jaburi portent à 155 le nombre de journalistes tués en Iraq depuis le début du conflit il y a quatre ans.

Le cadavre d’Hamid al-Duleimi, âgé de 37 ans et producteur à la télévision al-Nahrain, a été retrouvé à la morgue de Bagdad le 19 mars, deux jours après son enlèvement. Il s’agit du troisième employé d’al-Nahrain assassiné en moins d’un an.

Hussein al Jaburi, âgé de 63 ans et rédacteur en chef du quotidien al-Safir, est décédé le 16 mars à l’hôpital de Bagdad des suites de ses blessures. Il avait été pris pour cible devant chez lui le 11 février.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui a un mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. L’article 1 de son Acte constitutif déclare que l’Organisation se propose «d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir l’Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…»
Pays/thèmes connexes

      · Iraq
      · Liberté d'expression : archives des actualités de 2007
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb