UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Directeur général condamne le meurtre du journaliste de télévision iraquien Muhammad al-Ban

16-11-2006 (Paris)
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui le meurtre du caméraman et journaliste de télévision Muhammad al-Ban, à Mossoul, dans le Nord de l’Iran.
« Je condamne le meurtre de Muhammad al-Ban », a déclaré le Directeur général. « C’est épouvantable de voir encore un journaliste iraquien dévoué payer de sa vie ce droit de l’homme fondamental qu’est la liberté d’expression, ainsi que la liberté démocratique fondamentale du peuple iraquien d’être informé des événements qui le concernent. Afin que l’Iraq soit reconstruit et qu’il redevienne un Etat de droit, il faut mettre fin à cette campagne sanglante et scandaleuse menée à l’encontre des journalistes et professionnels des médias. »

Muhammad al-Ban, 58 ans, journaliste et cameraman à la télévision privée Al-Sharqiya, a été tué par balles au moment où il quittait son domicile à Mossoul. Sa femme a également été blessée lors de l’agression, selon l’agence de presse Associated Press. Muhammad al-Ban est le deuxième journaliste de Al-Sharqiya tué ce mois-ci. Le correspondant Ahmad al-Rachid, 28 ans, avait été assassiné à Baghdad le 3 novembre, d’après le Comité pour la protection des journalistes (CPJ).

Selon le CPJ, 86 journalistes et 37 employés des médias ont été tués en raison de leur activité professionnelle en Iraq, depuis mars 2003.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui a un mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. L’article 1 de son Acte constitutif déclare que l’Organisation se propose «d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir l’Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…»
Pays/thèmes connexes

      · Liberté d'expression : Archives des actualités de 2006
      · Liberté de la presse : Archives des actualités 2006
      · Iraq : Archives des actualités 2006
      · News Archives: 2006
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb