UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Directeur général condamne les attaques violentes et systématiques contre les médias en Iraq

16-10-2006 (Paris)
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui les attaques violentes et systématiques contre les médias en Iraq, appelant à une action déterminée pour permettre aux journalistes d’exercer leur métier dans ce pays. Sa déclaration est intervenue à la suite de la dernière attaque mortelle contre les locaux d’un média et plusieurs autres actes de violence contre des journalistes et des personnels techniques.
Le 12 octobre, à Bagdad, des hommes armés ont détruit les locaux de la toute nouvelle chaîne de télévision par satellite Shaabiya, tuant 11 personnes dont le directeur général de la chaîne, Abdul-Rahim Nasrallah al-Shimari, qui dirigeait également le Parti national de la Justice et du Progrès, propriétaire de la chaîne. Cette dernière devait démarrer une diffusion régulière à la fin octobre.

Il s’agit de la seconde attaque contre une station de télévision iraquienne en deux semaines. Une voiture piégée a explosé devant les locaux de la chaîne de télévision Al-Rafidain le 1er octobre tuant deux piétons et blessant cinq employés de la chaîne.

Le 3 octobre, Azad Muhammad Hussein, 29 ans, reporter à Radio Dar Al-Salam, a été kidnappé dans le quartier al-Shaab dans le nord de Bagdad. Son corps, qui aurait porté des marques de torture, a été identifié à la morgue municipale une semaine plus tard.

Par ailleurs le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) a annoncé que des hommes armés non identifiés ont kidnappé Ali Kareem, rédacteur en chef de l’hebdomadaire privé Nabad Al-Shabab, le 9 octobre, dans le sud de Bagdad. Les kidnappeurs auraient demandé une rançon de 50 000 dollars à la famille du journaliste.

Le 4 octobre, Jassem Hamad Ibrahim, un chauffeur de la télévision Al-Iraqiya, a été abattu peu de temps après avoir conduit des caméramans filmer dans Mosoul.

« Je condamne les attaques violentes et systématiques contre les journalistes et les locaux de médias en Iraq », a déclaré le Directeur général. « La communauté internationale et les autorités en Iraq doivent engager des actions déterminées pour soutenir les médias dans cet épouvantable combat pour la liberté de la presse, un droit humain fondamental qui est la pierre angulaire de tous les droits humains. »

« La reconstruction d’une démocratie et le retour à la paix et à l’ordre légal dans un pays qui a souffert de trop de violence et d’oppression au cours des dernières décennies », a-t-il ajouté, « dépendent, en grande part, de la capacité des médias tant publics qu’indépendants à remplir leur fonction. Améliorer la sécurité des courageux professionnels qui travaillent dans des conditions épouvantables et au risque de leurs vies doit être reconnu comme une priorité ».

« En attendant, je ne peux que rendre hommage au courage incroyable de ceux qui ont été tués pendant l’attaque de la chaîne de télévision Shabiya : Abdul-Rahim Nasrallah al-Shimari et son garde du corps Ali Jabber ; le directeur général adjoint Noufel al-Shimari ; les présentateurs Thaker al-Shouwili et Ahmad Sha’ban ; le directeur administratif Sami Nasrallah al-Shimari ; le monteur vidéo Hussein Ali ; les trois gardes dont je connais seulement le prénom : Maher, Ahmad et Hassan : et l’opérateur du générateur de la chaîne dont on ne connaît pas encore le nom. Je souhaite également exprimer mon souhait sincère de prompt rétablissement du directeur des programmes Mushtak al-Ma’mouri et le chef des informations Muhammad Kathem qui ont été grièvement blessés lors de l’attaque ».

« Je veux aussi rendre hommage à Azad Muhammad Hussein et Jassem Hamad Ibrahim. J’espère que la solidarité que nous ressentons face à leur sacrifice aidera à mobiliser l’énergie requise pour gagner la guerre contre les meurtriers qui veulent laisser le peuple iraquien dans les ténèbres. J’espère aussi que Ali Kareem sera bientôt libre de rejoindre les rangs des rédacteurs et journalistes qui consacrent leur vie à informer le peuple d’Iraq et le reste du monde sur les événements qui se déroulent dans leurs pays ».

Le Comité pour la protection des journalistes rapporte que 85 journalistes et 35 personnels des médias ont été tués en Iraq depuis mars 2003, faisant de ce conflit le plus mortel pour la presse du dernier quart de siècle.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui a un mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. L’article 1 de son Acte constitutif déclare que l’Organisation se propose «d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir l’Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…»
Pays/thèmes connexes

      · Liberté d'expression : Archives des actualités de 2006
      · Liberté de la presse : Archives des actualités 2006
      · Iraq : Archives des actualités 2006
      · News Archives: 2006
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb