UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Directeur général condamne le meurtre de la journaliste russe Anna Politkovskaïa

10-10-2006 (Paris)
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui le meurtre de la journaliste russe Anna Politkovskaïa et salué son courage et sa détermination à défendre la liberté d’expression.
« Je condamne le meurtre d’Anna Politkovskaïa », a déclaré le Directeur général. Il a ajouté : « L’UNESCO déplore sa mort qui représente une grande perte pour sa profession, son pays et la communauté internationale dans son ensemble. A travers ses articles dans Novaya Gazeta, Anna Politkovskaïa a défenu la liberté d’expression en Russie, une liberté qui constitue un droit de l’homme fondamental et une pierre angulaire de la démocratie ».

« Le courage sans faille d’Anna Politkovskaïa et son dévouement à la profession qu’elle a choisie lui ont valu une reconnaissance mondiale. Je suis convaincu que l’enquête sur l’assassinat d’Anna Politkovskaïa diligentée par les autorités russes apportera ses fruits et que les coupables seront traduits en justice. Il est essentiel que ces derniers soient punis à la hauteur de la gravité de leur crime, afin de ne pas laisser s’installer l’idée que les journalistes peuvent être tués impunément. Dans ce contexte, je salue le fait que le procureur général se soit saisi de ce cas douloureux. »

La journaliste, âgée de 48 ans, qui avait participé à un séminaire organisé par l’UNESCO à Manille, à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, en 2002, ainsi qu’à d’autres conférences de l’Organisation, a été tuée par balles dans son immeuble, samedi dernier. Ces dernières années, elle avait travaillé essentiellement sur la Tchétchénie.

D’après le Comité de protection des journalistes (CPJ), Anna Politkovskaïa est la troisième journaliste assassinée cette année dans la Fédération de Russie.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui a un mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. L’article 1 de son Acte constitutif déclare que l’Organisation se propose «d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir l’Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…»
Pays/thèmes connexes

      · Liberté d'expression : Archives des actualités de 2006
      · Liberté de la presse : Archives des actualités 2006
      · Fédération de Russie : Archives des actualités 2006
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb