UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Directeur général condamne le meurtre du journaliste russe Yevgeny Gerasimenko

04-08-2006 (Paris)
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné le meurtre du journaliste russe Yevgeny Gerasimenko, qui a été trouvé mort le 26 juillet, dans son appartement à Saratov au Sud-Est de la Russie.
« Je condamne le meurtre de Yevgeny Gerasimenko », a déclaré le Directeur général. « Je suis très préoccupé par cet assassinat et je suis convaincu que les autorités ne ménageront pas leurs efforts pour trouver les auteurs de ce crime hideux contre la démocratie et l’Etat de droit. Il est important pour la société dans son ensemble que ce droit de l’homme fondamental que constitue la liberté d’expression soit respecté et que de tels crimes ne restent pas impunis. »

Selon le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), Yevgeny Gerasimenko, correspondant de l’hebdomadaire indépendant Saratovsky Rasklad, a été trouvé mort dans son appartement, un sac plastique sur la tête et de nombreuses traces de coups sur le corps. La police n’aurait pas trouvé de signes d’infraction. De sources locales on apprend que l’ordinateur de Yevgeny Gerasimenko aurait disparu.

D’après le CPJ, les collègues de Yevgeny Gerasimenko estiment que le meurtre pourrait être lié à l’enquête professionnelle qu’il menait sur la reprise d’une entreprise locale. Au moins 12 journalistes ont été assassinés en Fédération de Russie depuis 2000.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui a un mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. L’article 1 de son Acte constitutif déclare que l’Organisation se propose «d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir l’Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…»
Pays/thèmes connexes

      · Liberté d'expression : Archives des actualités de 2006
      · Liberté de la presse : Archives des actualités 2006
      · Fédération de Russie : Archives des actualités 2006
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb