UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Directeur général condamne le meurtre du caméraman afghan Abdul Qodus

02-08-2006 (Paris)
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui l’attaque suicide à la bombe qui a coûté la vie le 22 juillet à Kandahar au caméraman Abdul Qodus et à plusieurs autres civils, dont le chauffeur de l’équipe de télévision.
« Je condamne le meurtre d’Abdul Qodus », a déclaré le Directeur général, qui a ajouté : « Assassiner des civils est totalement inacceptable et prendre pour cible des professionnels des médias est particulièrement insupportable, car cela vise à saper le droit de l’homme fondamental que constitue la liberté d’expression, ainsi que le droit qu’a toute communauté de disposer de l’information nécessaire pour pouvoir exercer ses droits démocratiques ».

Koïchiro Matsuura s’est déclaré « horrifié par la tactique cynique employée par les bombes humaines qui ont attendu que la foule se rassemble sur le lieu de la première attaque pour déclencher la seconde explosion. Provoquer un bain de sang pour s’en prendre à l’information et aux droits de l’homme est particulièrement odieux ».

Abdul Qodus, caméraman de la chaîne de télévision privée Aryana, et un chauffeur de cette chaîne, ont perdu la vie lorsqu’un kamikaze taliban a fait exploser sa bombe peu après une première attaque suicide perpétrée au même endroit.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui a un mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. L’article 1 de son Acte constitutif déclare que l’Organisation se propose «d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir l’Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…»
Pays/thèmes connexes

      · Afghanistan
      · Liberté d'expression : Archives des actualités de 2006
      · Liberté de la presse : Archives des actualités 2006
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb