UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Directeur général de l’UNESCO condamne le meurtre du journaliste indien Aran Narayan Dekate

16-06-2006 (Paris)
Le Directeur-Général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui le meurtre du journaliste indien Aran Narayan Dekate, agressé au début du mois dans l’Etat du Maharashtra, près de Nagpur, dans une région centrale de l’Inde.
« Je condamne le meurtre d’Aran Narayan Dekate, » a déclaré Koïchiro Matsuura, qui a poursuivi: « Les journalistes rendent un service fondamental à la démocratie et à l’Etat de droit en tenant le public informé. Je suis persuadé que les autorités indiennes engageront tous leurs moyens pour traduire en justice les assassins de Narayan Dekate et qu’elles ne permettront pas aux criminels de saper ce droit de l’homme fondamental qu’est la liberté d’expression. C’est vital car, en permettant aux journalistes d’exercer leur profession, on permet aussi à chaque membre de la société de jouir de ses droits individuels et politiques, » a ajouté Koïchiro Matsuura.

Selon Reporters sans frontières, au moins quatre individus ont tendu une embuscade à Narayan Dekate, l’attaquant à coups de pierres le 8 juin alors qu’il circulait à moto avec un ami sur la route reliant Nagpur à Wardha. Il a été emmené à l’hôpital de Nagpur, où il est décédé de ses blessures le 10 juin.

L’ONG a indiqué que, selon des journalistes de Nagpur, le meurtre serait lié à un article récent sur une affaire de racket dans le milieu du jeu clandestin que Narayan Dekate avait publié dans le quotidien régional en marathi Tarun Bharat.

Toujours selon Reporters sans frontières, Narayan Dekate est le second journaliste indien tué cette année.

UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui a mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. L’article 1 de son Acte constitutif déclare que l’Organisation se propose « d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples. » Pour y parvenir, l’Organisation doit favoriser «  la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes de formation des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image… »
Pays/thèmes connexes

      · Liberté d'expression : Archives des actualités de 2006
      · Liberté de la presse : Archives des actualités 2006
      · Inde : Archives des actualités de 2006
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb