Imprimer cette page
May Chidiac lauréate du Prix UNESCO/Guillermo Cano pour la liberté de la presse 2006 reçue par le Directeur général
La journaliste libanaise May Chidiac, lauréate 2006 du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano a été reçue à l’UNESCO, le 11 avril, par le Directeur général.

Actualités
     

May Chidiac lauréate du Prix UNESCO/Guillermo Cano pour la liberté de la presse 2006 reçue par le Directeur général

12-04-2006 (Paris)
May Chidiac lauréate du Prix UNESCO/Guillermo Cano pour la liberté de la presse 2006 reçue par le Directeur général
May Chidiac et Koïchiro Matsuura
© UNESCO
La journaliste libanaise May Chidiac, lauréate 2006 du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano a été reçue à l’UNESCO, le 11 avril, par le Directeur général.
Au cours de cette rencontre, à laquelle assistait Mme Samira Hanna-El-Daher, Ambassadrice, Déléguée permanente du Liban auprès de l’UNESCO, May Chidiac a remercié le Directeur général et les membres du jury indépendant qui l’ont désignée et à travers elle les journalistes libanais qui ont été victimes de plusieurs attentats meurtriers.

Elle a également souligné l’importance que revêt pour l’ensemble des professionnels des médias le soutien apporté par l’Organisation à la liberté d’expression et à la liberté de la presse. Elle s’est déclarée déterminée à reprendre son métier de journaliste malgré les séquelles irréversibles de l’attentat à la voiture piégée dont elle a été la cible en septembre 2005.

Le Directeur général s’est félicité que l’édition 2006 du Prix UNESCO/Guillermo Cano récompense une journaliste de « grand courage », qui témoigne d’une « détermination intacte », malgré les épreuves physiques qu’elle doit surmonter. Il s’est réjoui d’apprendre que Mme Chidiac pourrait venir recevoir en personne son prix le 3 mai prochain au Sri Lanka, à l’occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse.

M. Matsuura a rappelé à cette occasion qu’il avait besoin de l’aide de tous les Etats membres de l’UNESCO pour la défense de la liberté d’expression, et pour ce qui concerne les initiatives à prendre afin d’assurer une plus grande sécurité aux journalistes dans l’exercice de leur profession, alors que le nombre de professionnels des médias, blessés, pris en otage ou tués dans l’exercice de leur métier ne cesse d’augmenter.

Le Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano est décerné chaque année à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse (3 mai), célébrée en 2006 à Colombo (Sri Lanka). Le Prix - d’un montant de 25 000 dollars – est financé cette année par la Fondation Cano, James et David Ottaway, respectivement ancien reporter du Washington Post et ancien Président du World Press Freedom Committee, et l’UNESCO.

Pays/thèmes connexes

  • Cet élément se trouve dans les rubriques suivantes :
          · Journée mondiale de la liberté de la presse 2006
          · Liberté d'expression : Archives des actualités de 2006
          · Liberté de la presse : Archives des actualités 2006
          · Liban : Archives des actualités 2006
          · May Chidiac


  • Info sur les contact(s)
    Liens de référence
    Plus de ressources
    portal1.org
    we are portal 1
    Solutions de logiciel sur les Communautés de Pratique - Optimisé par Tomoye Simplify Version 3:01b
    UNESCO-CI
    Des commentaires? Écrivez à : Éditeur-gestionnaire
    Statistiques du portail : 23295 objets de connaissance - 6499 rubriques