UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Programme Information pour tous lance un projet original de formation d’élèves bibliothécaires aux Bahamas

03-04-2006 (Kingston)
Le Programme Information pour tous lance un projet original de formation d’élèves bibliothécaires aux Bahamas
Unique Smith, élève bibliothécaire
© Bureau de l’UNESCO à Kingston
Le tout nouveau projet de formation d’élèves bibliothécaires a été lancé le 23 mars 2006 aux Bahamas avec le soutien du Programme Information pour tous de l’UNESCO (PIPT).
Le projet a été mis au point en collaboration avec Bahamas Library Services dans le cadre des actions menées par l’UNESCO pour promouvoir la formation à la maîtrise de l’information et l’accès équitable à l’information et au savoir.

L’objectif consiste à permettre aux élèves du primaire et du secondaire d’acquérir des compétences pour accéder à l’information, la récupérer, l’utiliser et l’évaluer de manière efficace, tout en participant à la promotion et au développement des bibliothèques au sein de leurs communautés.

La formation de formateurs est un point crucial du programme. Des élèves bibliothécaires auront pour mission de former leurs camarades et de susciter l’intérêt pour les métiers de bibliothécaire et documentaliste.

A l’occasion du lancement, Unique Smith, une élève bibliothécaire de treize ans, a fait part de son expérience et donné son avis sur le programme.

Programme de recrutement et de formation d’élèves bibliothécaires pour le développement durable des Bahamas

« J’ai souvent entendu des élèves dire, quand je serai grand, je veux être professeur, médecin, avocat, comptable ou policier, mais je n’ai rencontré pratiquement personne qui voulait être bibliothécaire. Pourquoi ? C’est parce qu’on pense que les bibliothèques sont pour les gens vieux et ennuyeux, on ne connaît pas assez les possibilités qu’offrent les bibliothèques. Il faut que nous fréquentions plus les bibliothèques scolaires et que nous incitions nos camarades à faire de même. Nous devons leur faire savoir qu’il n’y a pas que des livres dans les bibliothèques, il y a également des ordinateurs, des jeux vidéo, des jouets pour les enfants, c’est vraiment un endroit où tout le monde peut s’amuser.

Nous attendons tous avec impatience la suite de la formation :
  • Les cours d’informatique

  • Le concours de dissertation sur le thème « Pourquoi nous avons besoin de bibliothèques communautaires »

  • Les visites à la bibliothèque du Collège des Bahamas, aux Archives, à la section des ressources éducatives et au ministère de l’Education, des Sciences et de la Technologie

  • Les services communautaires dans les bibliothèques publiques

  • Les programmes de lecture l’été

  • Les séances de contes hebdomadaires, et enfin

  • Le diplôme en juillet.

« On recherche de jeunes bibliothécaires »

C’est la première pancarte que j’ai vue quand j’ai franchi la porte d’une bibliothèque sur Acklins Street, la bibliothèque Coconut Grove. Alors que je rendais visite à un ami à Yellow Elder, j’ai de nouveau vu la même pancarte à la bibliothèque G. K. Symonette et aussi à la bibliothèque Lillian Coakley, celle qu’on appelait la Southern Public Library sur Blue Hill Road. En faisant des courses en ville, à Bay Street, j’ai vu des touristes qui se ruaient vers un édifice étrange, c’était une bibliothèque, la plus ancienne des Bahamas, fondée en 1837. Elle avait servi autrefois de prison. Je me suis dit que cette bibliothèque dans le centre-ville n’avait sûrement pas besoin de bibliothécaires. Elle devait avoir suffisamment de personnel. Pourtant, je me trompais, il y avait aussi une pancarte : « On recherche de jeunes bibliothécaires, des garçons de préférence ». Ce qui prouve que les garçons peuvent aussi être bibliothécaires.

Cette expérience m’a fait prendre conscience que notre pays avait un besoin urgent de bibliothécaires et documentalistes. D’après ce que j’ai pu en voir, c’est un métier passionnant. Je voudrais inciter mes camarades à envisager de faire des études de bibliothécaire une fois qu’ils auront fini l’école secondaire. La vieille image de la bibliothécaire avec de grosses lunettes et un chignon, qui ne vit que dans les livres, n’est plus l’image qu’ont la plupart des gens.

Mon expérience d’élève bibliothécaire est pour l’instant très intéressante. Les cours d’informatique et les autres choses qu’on apprend sont très utiles.

Je vous invite à rejoindre le Programme de recrutement et de formation d’élèves bibliothécaires pour le développement durable des Bahamas. »


Unique a déclaré qu’elle était extrêmement reconnaissante à l’UNESCO et au PIPT. Elle souhaiterait également que l’on attribue une bourse aux élèves bibliothécaires les plus doués pour qu’ils puissent poursuivre des études dans ce domaine.

L’archipel des Bahamas est composé de plus de 700 îles, dont 21 sont peuplées. Beaucoup d’îles sont isolées et d’accès difficile. Le programme, qui a débuté sur l’île de New Providence, devrait être étendu aux îles plus isolées des Bahamas.
Le Programme Information pour tous lance un projet original de formation d’élèves bibliothécaires aux Bahamas Un groupe d’élèves bibliothécaires
© Bureau de l’UNESCO à Kingston

Le Programme Information pour tous lance un projet original de formation d’élèves bibliothécaires aux Bahamas Un groupe d’élèves bibliothécaires
© Bureau de l’UNESCO à Kingston
Pays/thèmes connexes

      · Bahamas
      · Formation à la maîtrise de l'information et des médias : Archives des actualités 2006
      · PIPT : Archives des actualités 2006
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb