UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Directeur général condamne le meurtre du journaliste russe Ilya Zimine

08-03-2006 (Paris)
Le Directeur général condamne le meurtre du journaliste russe Ilya Zimine
Ilya Zimin
© NTV
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui le meurtre, le 26 février à Moscou, d’Ilya Zimine, reporter de la télévision NTV.
« Je condamne l’assassinat brutal d’Ilya Zimin », a déclaré le Directeur général. « Les médias libres et indépendants, écrits ou audio-visuels, jouent un rôle essentiel pour le maintien de la démocratie et l’Etat de droit. Les attaques contre les journalistes minent la société tout entière. Je suis très préoccupé par les rapports sur des violences perpétrées contre des journalistes en Russie », a ajouté Koïchiro Matsuura, « mais je suis convaincu de la détermination des autorités à enquêter sur ces crimes et à traduire leurs auteurs en justice ».

Selon le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), Ilya Zimine, 33 ans, a été retrouvé mort dans son appartement à Moscou. Tant l’état du corps d’Ilya Zimine que de son appartement laissaient croire qu’une lutte violente s’était produite, rapporte le CPJ.

Ilya Zimine, qui avait gagné en 2002 le Prix du meilleur reporter de l’Académie Russe de Télévision, travaillait pour un programme d’enquête de la NTV, une chaîne appartenant à la compagnie pétrolière d’Etat, Gazprom. Selon le CPJ, au moins 12 journalistes ont été assassinés en Russie depuis 2000.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui a un mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. L’article 1 de son Acte constitutif déclare que l’Organisation se propose «d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir l’Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…»
Pays/thèmes connexes

      · Liberté d'expression : Archives des actualités de 2006
      · Fédération de Russie : Archives des actualités 2006
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb