UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Directeur général de l’UNESCO condamne les meurtres des journalistes philippins Ricardo « Ding » Uy et Robert Ramos

22-11-2005 (Paris)
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui les meurtres, perpétrés lors de deux attaques séparées, des journalistes philippins Ricardo « Ding » Uy et Robert Ramos. Il a dénoncé le niveau alarmant de la violence subie par les professionnels des médias dans ce pays.
« Je condamne les meurtres de Ricardo Uy et Robert Ramos », a déclaré le Directeur général « Ces crimes odieux représentent des atteintes inacceptables à la liberté d’expression qui est un droit de l’homme fondamental et constitue, avec la liberté de la presse, une composante essentielle de la démocratie et l’Etat de droit », a-t-il ajouté. « J’espère que les autorités feront tout pour poursuivre et punir les auteurs de ces actes. La violence contre les journalistes aux Philippines a atteint des proportions alarmantes. Je dois, une fois de plus, rendre hommage au courage des journalistes philippins qui mettent leurs vies en péril pour défendre les valeurs de la liberté d’expression et la démocratie. »

Selon un rapport de la Fédération internationale des journalistes (FIJ), Ricardo « Ding » Uy a été assassiné par balles près de son domicile, le vendredi 18 novembre. Ricardo « Ding » Uy était animateur à la Radio DZRS-AM à Sorsogon City et président de l’association des reporters de la province.

Robert Ramos, reporter pour le journal Katapat, a été assassiné le samedi 20 novembre, devant un marché à Barangay Loc, Cabuyao, Laguna. Il est le neuvième journaliste tué aux Philippines cette année, selon la FIJ.

D’après la FIJ, ces meurtres portent à 72 le nombre de journalistes tués aux Philippines depuis le retour du pays à la démocratie en 1986.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui a un mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. L’article 1 de son Acte constitutif déclare que l’Organisation se propose «d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir l’Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…»
Pays/thèmes connexes

      · Liberté d'expression : Archives des actualités 2005
      · Philippines : Archives des actualités de 2005
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb