UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Directeur général condamne l’assassinat du journaliste brésilien José Cândido Amorim Pinto

18-07-2005 (Paris)
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui l’assassinat de José Cândido Amorim Pinto, animateur de Rádio Comunitária Alternativa FM à Carpina, abattu le 1 juillet dans cette ville du Pernambuco (Brésil).
« Je condamne le meurtre de José Cândido Amorim Pinto, a déclaré le Directeur général. S’en prendre à cet homme de radio, c’est aussi s’en prendre à la liberté d’expression et à la démocratie. Comme l’a souligné la résolution adoptée en 1997 par les Etats membres de l’UNESCO, toutes les formes de violence physique dirigées contre des journalistes constituent "des crimes contre la société, car ils portent atteinte à la liberté d’expression et, par voie de conséquence, aux autres droits et libertés énoncés dans les instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme" ».

Koïchiro Matsuura a ajouté : « Je suis sûr que les autorités brésiliennes feront tout pour identifier les auteurs de ce crime et les traduire en justice, comme elles l’ont fait récemment pour d’autres assassinats de journalistes survenus dans ce pays ».

Animateur depuis 19 ans d’un des programmes les plus populaires de Rádio Comunitária Alternativa FM, José Cândido Amorim Pinto était également conseiller municipal. Connu pour ses critiques contre le népotisme et la corruption, tant au micro que sur les bancs du Conseil municipal, il avait déjà été l’objet d’une tentative de meurtre en mai dernier. Protégé par des gardes du corps depuis ce premier attentat, le journaliste avait récemment préféré se passer de leurs services. Il a été pris pour cible par quatre individus alors qu’il arrivait aux locaux de sa radio le 1 juillet au matin.

L’UNESCO est le seul organisme des Nations Unies mandaté pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. En vertu de l’Article 1 de son Acte constitutif, l’Organisation doit “assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples.” A cette fin, l’Organisation doit “favoriser la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses; elle recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…”

(Communiqué de presse UNESCO n°2005-88)
Pays/thèmes connexes

      · Liberté d'expression : Archives des actualités 2005
      · Brésil : Archives des actualités de 2005
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb