Imprimer cette page
29 nouvelles inscriptions sur le Registre Mémoire du Monde des collections documentaires
Vingt-neuf collections documentaires – dans 24 pays – ont été inscrites sur le Registre de la Mémoire du Monde de l’UNESCO, ce qui porte à 120 le nombre total d’inscriptions sur ce Registre. Pour la première fois, des documents et collections d’Albanie, Azerbaïdjan, Colombie, Cuba, Etats-Unis, Italie, Liban, Namibie, Portugal, Royaume-Uni, Suède et Ukraine y figurent.

Actualités
     

29 nouvelles inscriptions sur le Registre Mémoire du Monde des collections documentaires

21-06-2005 (Paris)
Vingt-neuf collections documentaires – dans 24 pays – ont été inscrites sur le Registre de la Mémoire du Monde de l’UNESCO, ce qui porte à 120 le nombre total d’inscriptions sur ce Registre. Pour la première fois, des documents et collections d’Albanie, Azerbaïdjan, Colombie, Cuba, Etats-Unis, Italie, Liban, Namibie, Portugal, Royaume-Uni, Suède et Ukraine y figurent.
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a approuvé ces inscriptions qui lui avaient été recommandées par les 14 membres du Comité consultatif international (CCI) du Programme de l’UNESCO Mémoire du Monde.

Lors de sa dernière réunion, du 13 au 16 juin, à Lijang (Chine), le CCI a également recommandé que le premier Prix UNESCO / Jikji Mémoire du monde aille à la Bibliothèque nationale de la République tchèque. Ce prix, doté de 30 000 dollars, sera décerné tous les deux ans à des institutions ou individus ayant contribué de manière significative à la préservation du patrimoine documentaire et à l’accès à ce patrimoine.

Le Programme Mémoire du Monde a été créé par l’UNESCO pour conserver et promouvoir ce patrimoine documentaire qui reflète la diversité des langues, peuples et cultures. Le programme est né quand on a pris conscience que cette mémoire était fragile et que des éléments importants du patrimoine documentaire étaient perdus chaque jour. Le comité consultatif international est composé d’experts internationaux choisis par le Directeur général à titre personnel ; il se réunit tous les deux ans pour étudier les candidatures proposées par les Etats membres.

Voici la liste complète des collections d’archives et de bibliothèques inscrits cette année :

Albanie - Codex Purpureus Beratinus. Il s’agit de Beratinus 1 et de Beratinus 2, respectivement des VIe et IXe siècles. Beratinus 1 est un des trois ou quatre archétypes les plus anciens du Nouveau Testament, il contient des passages pré-canoniques. Beratinus 2 contient des textes d’Evangile de la période canonique. Leur caractère unique tient notamment à leur format : une écriture en lettres d’or sur un parchemin pourpre. Les deux codex sont conservés aux Archives albanaises à Tirana.

Allemagne – Kinder - und Hausmärchen (Contes pour les enfants et les parents, des frères Grimm). Cette édition (1812-1815) des Contes des frères Grimm, annotés par eux, est l’édition de référence d’une œuvre traduite dans 160 langues. Source d’inspiration inépuisable pour des créateurs et artistes de tous les domaines, jusqu’à celui des médias numériques, ces contes, influencés notamment par Charles Perrault et les Mille et une nuits, concentrent toute la tradition des contes de fée européens et orientaux. La collection se trouve au Musée des Frères Grimm, à Kassel.

Autriche - Collection de dessins d’architecture gothique. La collection de 425 dessins d’architecture gothique, dont la taille va de 5 cm à 4,5 m, est unique et indispensable à l’étude de l’architecture de la période gothique, qui va du milieu du XIIe au milieu du XVIe siècle. Il ne reste pas plus de 500 dessins de ce type dans le monde. Les dessins datent de 1400 à 1550 et sont parmi les plus anciens dessins d’architecture parvenus jusqu’à nous. Ils témoignent d’une époque de l’histoire européenne où l’architecture exigeait une planification destinée à régler tous les détails à l’avance. La collection comprend notamment les seuls dessins dont on dispose pour les cathédrales de Vienne, Cologne, Ratisbonne, Strasbourg et Ulm. Elle est conservée à l’Académie des beaux-arts de Vienne.

Autriche - Collection Brahms. La Collection est basée sur le fonds Johannes Brahms, légué par ce représentant majeur du style romantique. Elle comprend des manuscrits d’œuvres de Brahms, des copies d’œuvres d’autres compositeurs réalisées par Brahms pour son étude personnelle, des épreuves en placard de ses œuvres publiées, des épreuves de premières éditions de ses œuvres, des premières éditions ou des éditions anciennes, ainsi que des manuscrits originaux d’œuvres d’autres compositeurs, de la correspondance adressée à Brahms, de sa bibliothèque musicale et littéraire, de manuels et de photographies. La Gesellschaft der Musikfreunde de Vienne a enrichi la collection à partir du legs d’origine.

Azerbaïdjan - Manuscrits du Moyen-âge relatifs à la médecine et à la pharmacie. Cette collection comprend des livres dont il n’existe aucun autre exemplaire manuscrit. Tous ces livres sont des ouvrages fondamentaux, autrefois largement diffusés à travers le monde musulman. Ils ont largement influencé le développement de la médecine et de la pharmacologie en Azerbaïdjan et dans les pays voisins. La collection comprend : Zakhirai-Nizamshahi (Les provisions de Nizamshah) de Rustam Jurjani; Al-Qanun Fi at-Tibb (Le canon de la médecine, Livre II) d’Abu Ali Ibn Sina (Avicenne); Al-Makala as-Salasun (Volume XXX) d’Abu al-Qasim al-Zahravi (Abulcasis). L’ensemble comprend 363 manuscrits copiés du XIIe au XIXe siècles : 222 sont en farsi, 71 en turc et 70 en arabe. Il est conservé à l’Institut d’étude des manuscrits de l’Académie nationale des sciences de l’Azerbaïdjan (IMANAS), qui porte aussi le nom d’Institut Mahammad Fuzuli.

Chine - Listes d'or des examens impériaux sous la dynastie des Qing. Les Listes d'or portaient, sur une feuille de papier jaune, les noms des candidats ayant passé avec succès l'examen du Palais, l'échelon suprême dans le système des examens de recrutement des fonctionnaires en vigueur sous la dynastie des Qing (1644-1911). Le déroulement de cet examen était préparé et présidé par l'empereur en personne. Plus de 200 Listes d’or sont conservées, elles couvrent une période qui s’étend de la sixième année du règne de Kangxi (1667) à la vingt-neuvième du règne de l’empereur Guangxu (1903). Tous les documents sont des exemples accomplis de calligraphie et peuvent être considérés comme de véritables œuvres d'art. Ils témoignent d’un système d'examens de recrutement des fonctionnaires qui remonte à plus de 1300 ans, sous la dynastie des Sui (an 581 de l'ère chrétienne), et qui a atteint son apogée à l'époque des Qing. Ce système a eu une influence à l'étranger et a été copié par le Japon, la Corée et le Vietnam. Les ambassadeurs européens auprès de l'empereur en ont introduit des adaptations dans plusieurs pays d'Europe. Les documents se trouvent aux Archives historiques de Chine n°1, à Beijing.

Colombie - Archives Negros y Esclavos. La collection contient de nombreux témoignages et informations d'une grande importance sur la traite des esclaves, du XVIe au début du XIXe siècle, à destination ou à partir du port de Carthagène, en Colombie. Elle informe aussi de façon plus générale sur la traite négrière. Ces archives uniques fournissent des informations concernant l’esclavage en Nouvelle-Grenade, les mauvais traitements, le commerce, le rôle des esclaves dans la vie quotidienne, les mines, les domaines agricoles, mais aussi leurs révoltes.

Cuba - Fonds José Martí Pérez. Le Fonds comprend 2435 documents illustrant le travail littéraire, journalistique, révolutionnaire, diplomatique et biographique de José Martí (1853-1895), un auteur et activiste dont l’influence a été durable en Amérique latine. Les manuscrits de José Martí représentent 1821 documents ; 415 autres documents parlent directement ou indirectement de lui. La collection comprend aussi de la correspondance, notamment avec sa famille. Le Fonds est conservé au Centro de Estudios Martianos, à La Havane.

Egypte - Les actes des sultans et des princes. Ces 400 actes, qui se présentent sous la forme de rouleaux, appartenaient aux princes et aux sultans qui ont gouverné l'Egypte, de l'ère fatimide (979) à l'ère mamelouke (1517). Ils donnent des informations sur la société, l'économie et la politique de la région pendant six siècles. Ces 400 rouleaux sont rédigés sur papier et sur parchemin ; le plus long mesure 40 mètres sur 34 à 45 centimètres de large. Les actes décrivent plusieurs lieux d’Egypte, y compris leurs rues, commerces, bâtiments, mosquées, églises, centres d’enseignement et bibliothèques, ainsi que des lieux de culte en Syrie et Palestine. On considère cette collection comme la plus ancienne des Archives nationales de l'Egypte.

Etats-Unis d'Amérique (avec le soutien de l’Allemagne) - Universalis cosmographia secundum Ptholomaei traditionem et Americi Vespucii aliorumque Lustrationes. Imprimée en 1507, cette mappemonde est la première qui décrive correctement un hémisphère occidental distinct et mentionne l'existence de l'océan Pacifique. Cet ouvrage cartographique monumental tire également son importance du fait qu’il constitue la première carte murale imprimée du monde. En outre, elle est la première où le Nouveau Monde porte le nom d’America, en hommage à Amerigo Vespucci. Etablie par Martin Waldseemüller à Saint-Dié ou à Strasbourg (France), elle contient des observations des expéditions espagnoles et portugaises de la fin du XVe siècle et du début du XVIe siècle. Conservée en Allemagne jusqu’en 2003, la carte se trouve aujourd’hui à la Bibliothèque du Congrès des Etats-Unis.

France et Royaume-Uni - L'appel du 18 juin 1940. L’Appel du 18 juin 1940 du Général de Gaulle, radiodiffusé de Londres à destination de la France par la BBC, et l’affiche reproduisant ce texte, se situent à un tournant de la Seconde Guerre mondiale et de l’histoire de France. L’Appel est une déclaration d’espoir qui a marqué l’histoire de la résistance française à l’occupation nazie. Il est commémoré chaque 18 juin. L’Appel du 18 juin est l’une des plus fortes expressions de l’histoire de la radio. La radiodiffusion n’est plus seulement un outil de divertissement ou de propagande à la disposition du pouvoir en place, c’est désormais un moyen technique qui permet à un homme isolé de lancer au-delà des frontières un grand mouvement de résistance. L’inscription concerne quatre documents considérés comme les témoignages clés de l’événement : le manuscrit du texte de l’Appel radiodiffusé du 18 juin, l’enregistrement radiophonique de l’Appel du 22 juin, le manuscrit de l’affiche du 3 août et l’affiche elle-même. L’inscription a été proposée de façon conjointe par l’Institut national de l’audiovisuel (INA, France) et la British Broadcasting Corporation (BBC, Royaume-Uni).

France - L'instauration du système métrique décimal, 1790-1837. Cette collection comprend le texte original de la proposition faite en 1790 à l’Assemblée nationale sur les poids et mesures par l’évêque d’Autun (Talleyrand), ainsi que les textes officiels sur ce sujet de 1791 à 1837. Y figurent également, avec leurs étuis, l’étalon prototype du mètre, fabriqué en platine par Lenoir en 1799 et l’étalon prototype du kilogramme, fabriqué en platine par Fortin la même année. Depuis la fin du XVIIIe siècle, le système métrique est devenu presque universel, remplaçant la myriade de systèmes de mesure précédents. Il est devenu le seul système utilisé en sciences. La collection est conservée par le Centre historique des Archives nationales, à Paris.

France - Films Lumière. Il s’agit de 1405 films originaux produits par les pionniers du cinéma, principalement entre 1896 et 1900. Ils contiennent un abondant matériel documentaire sur la France et d’autres régions du monde, et notamment les premiers témoignages cinématographiques de personnalités dirigeantes, comme la reine Victoria, le roi Humbert Ier d’Italie. On y trouve aussi des vues militaires, des vues de la vie quotidienne, des cérémonies et voyages officiels, des numéros de cirque et de music-halls, de la fiction et des vues de la famille Lumière. La collection se trouve aux Archives françaises du film.

Hongrie (et divers autres pays) - La Corvina (Bibliotheca Corviniana). La Corvina était, à la Renaissance, la plus grande collection de livres d’Europe après celle du Vatican. Elle comprenait des ouvrages écrits pour le roi Mathias (1458-1490), ainsi que des copies des textes les plus importants que l’on connaissait à cette époque. Elle reflétait la production littéraire de la Renaissance, ainsi que l’état des connaissances et des arts durant cette période. Elle couvrait tous les domaines: philosophie, théologie, histoire, droit, littérature, géographie, sciences naturelles, médecine, architecture, etc. Sur les 216 volumes dont on sait qu’ils faisaient partie de la Corvina, 53 se trouvent à la Bibliothèque nationale Szechenyi (Hongrie). D’autres se trouvent à la Bibliothèque nationale d’Autriche, à la Biblioteca Medicea Laurenziana (Italie), à la Herzog August Bibliothek de Wolfenbüttel (Allemagne), à la Bayerische Staatbibliothek de Munich (Allemagne), à la Bibliothèque nationale de France et à la Bibliothèque royale de Belgique.

Inde – Les manuscrits śaiva de Pondichéry. Cette collection de 11 000 manuscrits, sur papier et feuilles de palmier, en sanskrit, tamoul et manipravalam concerne principalement la religion et le culte du dieu Shiva. Y figure notamment la plus grande collection de manuscrits de la Saiva Siddhanta, une tradition religieuse qui s’est répandue dans tout le sous-continent indien et au-delà, notamment à l’Est jusqu’au Cambodge. Les textes s’échelonnent du VIe siècle de notre ère à la période coloniale et sont conservés à l’Institut français de Pondichéry.

Italie - La Bibliothèque de Malatesta Novello. La bibliothèque comprend, outre les grandes œuvres de la culture médiévale, les fruits de la tradition classique latine, grecque, hébraïque et arabe. C’est un exemple unique de bibliothèque du Quattrocento, au seuil de l’invention de l’imprimerie. La Malatesta Novello incarne l’idée même de la bibliothèque humaniste de la Renaissance, une époque où la domination de l’église sur l’enseignement et l’écriture recule pour faire une place à d’autres considérations. La collection se trouve dans son édifice d’origine, dans la ville de Cesena.

Kazakhstan - Le mouvement antinucléaire international Nevada-Semipalatinsk. Les archives du mouvement Nevada-Semipalatinsk retracent les activités de la première organisation non gouvernementale (ONG) antinucléaire créée sur le territoire de l’ex-URSS, en 1989. Nevada-Semipalatinsk a été créé pour protéger l’humanité des risques nucléaires, démanteler tous les polygones d’essais nucléaires situés sur le territoire kazakh, instaurer un contrôle public des déchets industriels et établir une carte écologique de la région. La collection, y compris les archives audiovisuelles, témoigne de l’action qui a mis fin aux essais nucléaires du polygone de Semipalatinsk. Ces essais ont eu des effets désastreux pour l’environnement et la santé de la population du Kazakhstan. La collection est conservée dans deux centres d’archives du pays : les Archives centrales d’Etat et les Archives centrales d’Etat des documents vidéo et photo et des enregistrements audio de la République du Kazakhstan.

Liban - L’Alphabet phénicien. L’alphabet inscrit sur le sarcophage d'Ahiram, roi de Byblos (XIIe siècle av. J.-C.) est le plus ancien exemple connu de l’écriture alphabétique, par opposition aux écritures cunéiforme et hiéroglyphique. Ce système d’écriture a servi de base au développement d’un grand nombre d’alphabets. Le sarcophage se trouve au Musée national de Beyrouth.

Liban - Les stèles commémoratives de Nahr el-Kalb, Mont Liban. Les stèles de Nahr el-Kalb dépeignent l’histoire du Liban depuis le XIVe siècle av. J.-C. jusqu’à nos jours, à travers les inscriptions laissées par la succession d’armées pharaoniques, assyro-babyloniennes, grecques, romaines, arabes, françaises et anglaises. Placées stratégiquement sur la route côtière reliant le Sud au Nord, ces stèles recouvertes d’inscriptions dans différentes langues évoquent l’histoire du Liban et témoignent de ses relations avec le reste du Moyen Orient et avec l’Occident.

Mexique - Bibliothèque Palafoxiana de Puebla. La bibliothèque, qui est installée dans le même édifice depuis 1646, regroupe des livres de la période 1473-1821. Le classement des livres suit encore le schéma d’origine. Première bibliothèque publique en Amérique, elle est le seul témoignage de ce type de bibliothèque sur le continent. Elle illustre aussi l’héritage européen en Amérique.

Namibie - Les journaux épistolaires d'Hendrik Witbooi. Archives officielles d'un chef africain de Namibie vers la fin du XIXe siècle, Hendrik Witbooi. Elles se composent de quatre livres (il est possible qu'il y en ait plus) dans lesquels Witbooi et ses scribes ont copié correspondance diplomatique et administrative, traités et proclamations, laissant ainsi un rare témoignage sur la façon dont les victimes percevaient l’avènement du colonialisme. Ecrits en hollandais du Cap, la lingua franca de la correspondance diplomatique dans la Namibie du XIXe siècle, les Journaux fournissent des indications sur la nature du colonialisme et sur les différences entre principes juridiques africains et européens. Hendrik Witbooi (de son nom traditionnel Nanseb Gabemab, né vers 1835 et mort en 1905), a résisté aux entreprises des Allemands entre 1884 et 1894, en tentant de constituer un front africain uni. Pendant la guerre de résistance anti-coloniale (1904-1908), il a lutté contre la domination allemande et est mort au combat en 1905. La majeure partie de la correspondance est plutôt prosaïque et pratique, mais dans ses parties programmatiques, elle atteint souvent une qualité poétique et visionnaire qui tient à la fois du langage biblique (de la traduction néerlandaise de la Bible) et du folklore africain. L’essentiel des documents se trouve aux Archives nationales de Namibie ; d’autres sont entre les mains d'un particulier, à Munich (Allemagne).

Norvège - Expédition de Roald Amundsen au pôle Sud (1910-1912). Une collection unique de films consacrés à la première expédition réussie en direction du pôle Sud. Bien qu’incomplète, cette collection, abritée par l’Institut norvégien du film et la Bibliothèque nationale de Norvège, comprend plusieurs séquences originales, prises entre 1910 et 1912, sous forme de films négatifs et de tirages de première et deuxième génération.

Portugal - Carta de Pêro Vaz de Caminha. Cette lettre, écrite à Porto Seguro (île de Vera Cruz, Brésil), le 1er mai 1500, au roi du Portugal, Emmanuel I, représente le premier document décrivant la terre et le peuple du futur Brésil. Ecrite au moment de la découverte de ce dernier par les Européens et relatant son annexion à la couronne du Portugal, la lettre est riche en détails et observations précises qui témoignent de la rencontre entre « le vieux » et « le nouveau » monde. La lettre se trouve à l’Instituto dos Arquivos Nacionais / Torre do Tombo, à Lisbonne

Royaume-Uni – La bataille de la Somme. Ce film, tourné en 1916, est le premier long métrage documentaire sur la guerre. Il a influencé le cours de l’histoire, contribuant au réveil des consciences durant la Première Guerre mondiale. Il a également marqué le développement des films de propagande et des documentaires. Demeurant un symbole de l’époque, il revêt également de l'importance en tant que pièce maîtresse de la collection des films du Musée impérial de la guerre qui abrite sa plus ancienne copie.

Serbie-et-Monténégro - L'Évangile de Miroslav - manuscrit datant de 1180. L’un des plus riches dans son genre, ce manuscrit est représentatif d'un style particulier qui a résulté de la fusion des influences italienne et byzantine. La richesse et la qualité de ses décorations, ainsi que la beauté de sa calligraphie lui confèrent une place d’exception parmi les manuscrits enluminés slaves. Ce manuscrit de 181 feuillets est conservé dans le Musée national à Belgrade.

Suède – La collection Emanuel Swedenborg. Cette collection d’environ 20.000 pages a été donnée à l'Académie Royale des Sciences de Suède après la mort d’Emanuel Swedenborg (1688-1772), homme de lettres tourné vers la science et la religion qui a été membre de cette Académie. C’est une des plus grandes collections de manuscrits du XVIIIe siècle et une des rares des temps modernes qui aient servi de fondement à la nouvelle Eglise chrétienne. Le message de Swedenborg a eu des échos un peu partout dans le monde et certains considèrent ses manuscrits comme des reliques. La collection couvre ses années de scientifique et de technicien de même que la période de sa vie suivant la crise religieuse qu’il a traversée dans les années 1740. Elle est toujours gardée à l'Académie Royale.

Suède - Les Archives Astrid Lindgren. Elles contiennent presque tous les manuscrits originaux, avec quelques inédits de jeunesse, des brouillons en sténographie, des coupures de presse et une importante correspondance internationale d’Astrid Lindgren, rassemblés par elle-même. Sa littérature pour enfants et jeunes adultes est une des plus influentes du XXe siècle. La collection témoigne de l’immense travail de l’auteur de « Fifi Brindacier » et du rôle qu’elle a joué au sein de la société suédoise. Astrid Lindgren (1907-2002) dont les œuvres ont été traduites dans 85 langues, a légué ses archives à la Bibliothèque Royale de Suède.

Trinité-et-Tobago - La collection C.L.R. James. La collection est constituée de documents originaux, comprenant des lettres, manuscrits, pamphlets, papiers personnels et littéraires de Cyril Lionel Robert James (1901-1989). Eminent théoricien de l’aile trotskiste du communisme américain, James était également le principal idéologue et penseur de gauche du mouvement nationaliste de Trinité-et-Tobago durant sa phase la plus radicale, de 1958 à 1960. Né à Trinité-et-Tobago, il a longtemps vécu en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. La collection C.L.R. James se trouve à l'université des Indes occidentales, à Trinité.

Ukraine - Collection de musiques populaires juives (1912-1947). Constituée de plus de 1017 phonocylindres de cire et de transcriptions du folklore juif, enregistrés entre 1912 et 1947 en Ukraine et en Biélorussie, cette collection est la plus grande du monde dans ce domaine. Elle comprend des chants sans paroles, des pièces instrumentales, des chansons, de la musique liturgique jouée dans les synagogues, de la musique klezmer et des genres populaires peu étudiés comme le purimshpil. Ces enregistrements représentent une source inestimable de données pour les recherches sur l’art et les traditions des Juifs ashkénazes du début du XXe siècle. La collection se trouve dans la Bibliothèque nationale de l’Ukraine Vernadsky, à Kiev.

(Communiqué de Presse de l'UNESCO N°2005-72)

Pays/thèmes connexes

  • Cet élément se trouve dans les rubriques suivantes :
          · Cuba
          · Trinité-et-Tobago
          · 2005
          · Septième réunion du CCI
    Lijiang, Chine
    13-17 juin 2005

          · Mémoire du monde : Archives des actualités 2005
          · Autriche: Archives des actualités
          · France : Archives des actualités de 2005
          · Hongrie : Archives des actualités
          · Italie : Archives des actualités
          · Serbie : Archives des actualités 2005
          · Suède : Archives des actualités
          · Ukraine : Archives des actualités
          · Liban : Archives des actualités 2005
          · Chine : Archives des actualités de 2005
          · Inde : Archives des actualités de 2005
          · Egypte : Archives des actualités 2005
          · Etats-unis d'Amérique : Archives des actualités
          · 2005
          · Azerbaïdjan : Archives des actualités de 2005
          · Mexique : Archives des actualités de 2005
          · Kazakhstan : Archives des actualités 2005
          · Namibie : Archives des actualités
          · Archives des actualités du Registre Mémoire du monde : 2005
          · Albanie : Archives des actualités
          · Allemagne : Archives des actualités 2005
          · Norvège : Archives des actualités
          · Portugal: Archives des actualités
          · Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord : Archives des actualités


  • Info sur les contact(s)
    Liens de référence
    Plus de ressources
    portal1.org
    we are portal 1
    Solutions de logiciel sur les Communautés de Pratique - Optimisé par Tomoye Simplify Version 3:01b
    UNESCO-CI
    Des commentaires? Écrivez à : Éditeur-gestionnaire
    Statistiques du portail : 23295 objets de connaissance - 6499 rubriques