UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Directeur général condamne le meurtre du journaliste bangladeshi Golam Mahfuz

08-06-2005 (Paris)
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui le meurtre, le 31 mai au Bangladesh, de Golam Mahfuz, rédacteur en chef du journal Comilla Muktakantha, et il s’est inquiété du nombre croissant d’attaques contre les professionnels des médias dans ce pays.
« Je condamne l’assassinat de Golam Mahfuz. Ce meurtre est une odieuse attaque contre la démocratie et l’Etat de droit. J’espère sincèrement que les autorités pourront élucider ce crime et traduire ses auteurs en justice, condition indispensable d’un arrêt des attaques contre la liberté d’expression qui est un droit de l’homme fondamental », a déclaré le Directeur général.

« Les informations faisant état d’une violence croissante et d’intimidations à l’égard des journalistes au Bangladesh représentent un motif de grande inquiétude et remettent en cause la capacité de la profession de mener à bien sa mission », a ajouté Koïchiro Matsuura.

Selon la Fédération internationale des journalistes (FIJ), Golam Mahfuz qui a été poignardé à mort à son domicile de Comilla, à l’est de la capitale Dhaka, est le cinquième journaliste tué au Bangladesh depuis l’année dernière. Quatre personnes auraient été détenues pour interrogatoire suite à ce crime.

Le Committee to protect Journalists (CPJ) a relevé au Bangladesh cinq incidents au cours desquels plus de 12 journalistes ont été violemment attaqués par la police, des politiciens ou des criminels durant ces derniers jours. Selon un récent rapport de la FIJ, 400 reporters ont reçu des menaces de mort et 320 ont été torturés dans le pays au cours des 12 derniers mois.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui a un mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. L’article 1 de son Acte constitutif déclare que l’Organisation se propose «d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir l’Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…»

(Source: Communiqué de presse N°2005-67)
Pays/thèmes connexes

      · Liberté d'expression : Archives des actualités 2005
      · Bangladesh : Archives des actualités 2005
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb