UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Directeur général condamne le meurtre du journaliste libanais Samir Kassir

03-06-2005 (Paris)
Le Directeur général condamne le meurtre du journaliste libanais Samir Kassir
© Associated Press
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui l’attentat à la voiture piégée qui a coûté la vie à Samir Kassir, figure du journalisme libanais et symbole de la liberté de la presse et de la liberté d’expression dans son pays.
« Je condamne l’assassinat de Samir Kassir. Pendant des années, il a exercé son métier de journaliste et d’éditorialiste, apportant son éclairage sur la société libanaise et son avenir. Recourir au meurtre pour priver la société d’une de ses voix est contraire à la démocratie et aux droits de l’homme. Le meurtre de Samir Kassir constitue un crime intolérable contre une personne, contre la démocratie et contre la société libanaise dans son ensemble », a déclaré le Directeur général.

« Au moment où le peuple libanais s’exprime à travers des élections qui sont cruciales pour le futur du pays, je condamne fermement cette attaque et les trop nombreux actes de violence qui cherchent de toute évidence à entacher le libre exercice d’autodétermination en cours dans ce pays », a ajouté Koïchiro Matsuura.

« Je suis d’autant plus attristé par ce meurtre que Samir Kassir a travaillé pour l’UNESCO comme consultant et formateur aux droits de l’homme. Sa mort est une grande perte pour le Liban et l’UNESCO », a déclaré le Directeur général.

Au moins trois personnes, dont Samir Kassir, auraient été tuées dans des explosions au cours des derniers mois au Liban. Samir Kassir était un des principaux éditorialistes du quotidien An-Nahar. Ancien collaborateur du mensuel français Le Monde diplomatique, il a aussi fondé un mensuel de langue française au Liban, L’Orient Express. Malgré son succès rédactionnel, ce dernier a dû cesser de paraître pour des raisons financières.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui a un mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. L’article 1 de son Acte constitutif déclare que l’Organisation se propose «d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir l’Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…»

(Source: Communiqué de presse n°2005-65)
Le Directeur général condamne le meurtre du journaliste libanais Samir Kassir © Reuters

Pays/thèmes connexes

      · Liberté d'expression : Archives des actualités 2005
      · Liban : Archives des actualités 2005
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb