UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

L'UNESCO condamne le meurtre des journalistes philippins Romeo Sanchez et Arnulfo Villanueva

17-03-2005 (Paris)
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui les meurtres des journalistes philippins, Romeo Sanchez et Arnulfo Villanueva, et déclaré qu’il était indispensable que les responsables de ces crimes soient traduits en justice et punis si l’on veut que la liberté d’expression soit protégée dans ce pays.
«Je condamne les meurtres de Romeo Sanchez et Arnulfo Villanueva. Le recours à l’assassinat pour faire taire les journalistes constitue une attaque frontale contre la démocratie. De tels agissements qui privent la société dans son ensemble du droit fondamental à la liberté d’expression ne peuvent pas être tolérés. Un débat libre et ouvert constitue une composante essentielle de la démocratie qui ne peut admettre les assassinats politiques», a déclaré le Directeur général.

«Je compte sur les autorités philippines pour faire tout ce qui est en leur pouvoir en vue de trouver les coupables et de les traduire en justice», a ajouté Koïchiro Matsuura, avant de poursuivre : «Ce n’est que par une action rapide et déterminée contre ceux qui ont recours à la violence pour bâillonner les médias que l’on pourra mettre un terme aux assassinats trop fréquents de journalistes aux Philippines».

Romeo Sanchez, membre du parti Bayan Muna, travaillait à la radio DZNL dans la ville de San Fernando. Il a été abattu sur le marché de Baguio le 9 mars. Arnulfo Villanueva, du journal Asian Start Express Balita, a été retrouvé criblé de balles sur une route de Naic.

Selon l’Association mondiale des journaux (AMJ), au moins huit journalistes ont été tués l’an dernier aux Philippines dans des circonstances laissant penser qu’ils étaient visés à cause de leur activité professionnelle.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui a un mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. L’article 1 de son Acte constitutif déclare que l’Organisation se propose «d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir l’Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…»


(Source: Communiqué de presse n°.2005-31)
Pays/thèmes connexes

      · Liberté d'expression : Archives des actualités 2005
      · Philippines : Archives des actualités de 2005
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb