UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

graphic element 1

Communication et information Ressources

graphic element 2

Actualités

Communication et information – Service des actualités

Le Directeur général s'indigne des attaques croissantes contre les journalistes en Iraq

03-11-2004 (Paris)
Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a exprimé aujourd’hui son indignation face à l’assassinat d’un nombre sans précédent de journalistes en Iraq au cours de la semaine écoulée et a réaffirmé sa grave préoccupation face au lourd tribut payé par les professionnels des médias en Iraq.
Le Directeur général a exprimé son indignation suite à l’assassinat lundi de Dhia Najim, un caméraman indépendant qui travaillait pour Reuters et Associated Press, à Ramadi, à l’Ouest de Bagdad. Samedi, une attaque à la voiture piégée contre le bureau de Bagdad de la chaîne de télévision par satellite, basée à Dubaï, Al-Arabiya, a tué cinq membres de l’équipe technique : Ali Adnan, Hassan Alwan, Ramziya Moushee, Alahin Hussein et Nabil Hussein. Elle a blessé 14 autres employés du bureau, parmi lesquels cinq journalistes. Des tueurs non identifiés ont abattu la journaliste de la télévision iraquienne Al-Charkia, Likaa Abdel-Razak, mercredi 27 octobre. Son chauffeur et son interprète ont été tués en même temps qu’elle.

«Je condamne les meurtres barbares de Dhia Najim, Ali Adnan, Hassan Alwan, Ramziya Moushee, Alahin Hussein, Nabil Hussein et Likaa Abdel-Razak et je suis indigné par la vague de violence sans précédent qui s’est abattue sur les professionnels des médias en Iraq», a déclaré le Directeur général. «Le nombre de victimes survenues dans le cadre du combat héroïque des professionnels des médias iraquiens pour exercer leur métier d’informer l’opinion publique témoigne de l’importance de leur travail pour l’avenir du pays».

Koïchiro Matsuura a ajouté : «Le travail des médias est essentiel pour l’établissement de la démocratie et, dans le cas de l’Iraq, pour la reconstruction du pays. La campagne meurtrière contre les journalistes en Iraq, doit être reconnue pour ce qu’elle est : une campagne pour terroriser le peuple iraquien».

D’après les organisations professionnelles, quelque 40 journalistes et plus de 20 autres professionnels des médias ont été tués depuis que la guerre en Iraq a commencé en mars 2003. Selon le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), les Iraquiens constituent plus de 80 % des journalistes et autres professionnels des médias tués en 2004.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui a un mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. L’article 1 de son Acte constitutif déclare que l’Organisation se propose «d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir l’Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…»


(Source: Communiqué de presse n°2004-101)
Pays/thèmes connexes

      · Liberté d'expression : Archives des actualités 2004
      · Iraq : Archives des actualités 2004
Partager cet article :
  • co.mments
  • del.icio.us
  • digg
  • Furl
  • Ma.gnolia
  • NewsVine
  • Reddit
  • Shadows
  • Simpy
  • YahooMyWeb