UNESCO.ORG | Education | Sc. exactes & nat. | Sc. soc. & humaines | Culture | Communication & Info.

WebWorld

Les activités en communication et information

ICT4ID

ICT4ID
ICT4ID

Le projet ‘Les TIC pour le dialogue interculturel. Développer les capacités de communication des peuples autochtones (ICT4ID)’, approuvé par la Conférence générale de l’UNESCO en 2003 et prolongé jusqu’en 2007, vise à encourager la création et la diffusion des contenus locaux reflétant les valeurs, l’expérience et la vision du monde des communautés et des cultures autochtones.
En 2004-2005, ICT4ID a lancé cinq projets pilotes associant 11 communautés autochtones: les Bakoyas, les San et les Himbas en Afrique, les Quechua, Lecos, Tsimanes, Esse Ejjas, Mosetenes, Tacanas, Baures et Aymaras en Amérique latine.

Ces projets visent essentiellement à encourager la production de contenus culturels autochtones pour l’audiovisuel et les nouveaux médias en formant des membres de la communauté à l’expression des cultures locales au moyen des TIC. Il s’agit en outre de donner une résonance internationale aux contenus produits localement.

Il n’existe pas de définition universelle et claire du concept de ‘populations autochtones’, aucune définition acceptée ne parvenant à englober toute la diversité des cultures, des histoires et de la situation actuelle des peuples autochtones. Notons toutefois que toutes les tentatives visant à définir ce concept reconnaissent les liens entre les peuples, leur terre et leur culture.

Selon la définition de peuples autochtones proposée par le Groupe de travail des Nations Unies sur les populations autochtones, qui est une définition largement utilisée, les populations autochtones sont “…celles qui, liées par une continuité historique avec les sociétés antérieures à l'invasion. et avec les sociétés précoloniales qui se sont développées sur leurs territoires, se jugent distinctes des autres éléments des sociétés qui dominent à présent sur leurs territoires ou parties de ces territoires et elles sont déterminées à conserver, développer et transmettre aux générations futures leurs territoires ancestraux et leur identité ethnique qui constituent la base de la continuité de leur existence en tant que peuple, conformément à leurs propres modèles culturels, à leurs institutions sociales et à leurs systèmes juridiques”.

On estime que les peuples autochtones regroupent quelque 350 millions de personnes (4% de l’humanité) et qu’ils représentent plus de 5.000 langues et de cultures dans plus de 70 pays du monde entier. Beaucoup d’entre eux vivent aujourd’hui en marge de la société, dans des communautés rurales isolées ou des zones urbaines marginalisées, sans possibilité d’exercer leurs droits de l’homme fondamentaux et n’ayant qu’un accès limité aux TIC. Ils ne possèdent généralement pas les compétences et les technologies requises pour mettre leurs ressources culturelles au service du développement et du dialogue avec d’autres communautés et d’autres cultures.

Quoi qu’il en soit, les peuples autochtones sont fermement déterminés à préserver, à développer et à transmettre au monde et aux générations futures leurs visions du monde et à trouver leur place dans la production médiatique mondiale, dont le rôle est aujourd’hui si essentiel à la sauvegarde de toutes les identités culturelles.